15 juin 2008

Episode 4

Dans l'épisode précédent... Notre héroïne s'est rendue à son premier rendez vous ANPE, où elle s'est vue signifier qu'elle devait assister à une réunion obligatoire pour que son inscription soit enfin validée.

La réunion, ou plutôt atelier, ou encore formation, je ne sais pas exactement, étant donné le nombre d'intitulés tous différents que l'ANPE donne à ce genre de petits comités...

La réunion, disais-je donc, était fixée au vendredi suivant, 10h30. (Ben ouais, faut pas déconner non plus, un vendredi à 8 heures y'aurait pas eu grand monde.) Comme à mon habitude, j'arrive avec mes 10 minutes d'avance, donne ma convocation, et va m'asseoir en attendant l'heure fatidique.

Dans la salle avec moi, 3 autres femmes, dont l'une accompagnée par son mari, et 2 hommes. 6 nouveaux futur demandeurs d'emploi à qui il faut faire la leçon...

Oui car il s'agit bien ici de faire la leçon à ces maudis chômeurs, la réunion n'était qu'un simple déballage des choses à faire pour ne pas se faire radier, autrement dit du temps perdu pour moi puisque je m'étais quand même renseignée un minimum sur les démarches à suivre une fois inscrite...

Au sommet de l'ennui, j'ai même eu le courage inutile d'apprendre le discours par coeur : « N'oubliez pas d'actualiser votre situation chaque mois sur assedic.fr, et utilisez bien anpe.fr pour vos recherches, si jamais vous avez besoin nous pouvons vous faire suivre une formation d'une demie journée pour apprendre à chercher... » Véridique !

Je conçois que certaines personnes puissent avoir besoin d'une telle formation, pour savoir quoi faire, quand et avec quels sites, mais n'est ce pas le boulot du conseiller du premier rendez vous de repérer qui a besoin d'une formation du genre ? Moi la femme m'a demandé si je connaissais les sites et me les a fait réciter, elle a bien vu que je connaissais les procédures, tout ça. J'aurai pu utiliser mes 2 heures (bon, soyons honnêtes, la réunion a seulement duré 1 heure sur les 2 prévues) autrement !

Enfin, je suppose qu'ils ne prennent pas vraiment le temps de recouper leurs informations et sont plutôt enfermés dans une logique toute administrative qu'on aime tant ici en France !

A la fin de la réunion, l'animateur fait un tour de table pour savoir qui cherche quoi. Une des femmes avait fini de passer un DAEU (Diplôme d'Accès aux Etudes Universitaires, c'est équivalent au bac) et cherchait maintenant un boulot dans une librairie, la seconde un contrat pour aider durant les heures de cantines pour les écoles, et la 3° accompagnée de son mari ne savait pas vraiment, jusqu'à ce que celui ci dise qu'il voudrait bien qu'elle fasse une formation de nourrice. (Et là je me retiens de dire ce que je pense de ce genre d'attitude... ) Les 2 hommes, quant à eux, cherchaient des jobs dans la manutention.

Et puis y'avait moi, la plus jeune de tous sûrement, que les gentils agents de l'ANPE aiment appeler mademoiselle.

« Et vous mademoiselle, que cherchez vous ?

- Euh, un emploi dans la communication
(Je me sentais alors plutôt mal à l'aise, c'est idiot mais au milieu de ces gens beaucoup plus dans le besoin que moi, je me suis sentie idiote de venir quémander un job à l'ANPE... Ouais, tapez moi !)

- Oh, mais c'est vaste... Et à quel niveau?

- En fait, à bac +2 (Je sens les regards se tourner vers moi) je cherche un job d'assistante ou chargée de communication quoi. »

Et là, l'animateur de la réunion me lance un regard genre « mais qu'est ce que tu fous là, ma pauvre... » Sympa. C'est vrai qu'au milieu de ces gens complètement en échec, qui n'ont pas suivi de scolarité, qui galèrent à trouver un job pour nourrir leur famille, moi j'ai l'air d'une blague.
D'autres jeunes diplômés je dois dire que je n'en ai pas encore croisé à l'ANPE... Mais où se cachent ils ???

Posté par melie_tigrou à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Episode 4

Nouveau commentaire